Retour des Aventuriales




Retour tardif, mais retour quand même.

C’est la 3ème année que je peux participer aux Aventuriales de Ménétrol, près de Riom, en pleine terre du Milieu.

Salon devenu incontournable de l’Imaginaire en Auvergne, tant pour la littérature que l’art ou les animations.

Des raisons familiales m’avaient empêché de venir lors de sa 2ème édition, mais ce fut bien involontaire.

Comme précédemment, ce fut une fin de semaine plus qu’agréable. D'abord pour retrouver mille et une connaissances, copines et copains, comme amis, afin d’échanger, découvrir les rares que je ne connaissais qu’à travers les raisons sociaux, passer une soirée fort agréable, retrouver des éditeurs, etc. Ensuite ce furent deux jours de rencontre avec des lecteurs et amateurs de SF, fort rares le samedi matin, un peu timide le dimanche matin, mais suffisamment nombreux les après-midis pour que tout se passe bien et que les dédicaces soient au rendez-vous, mais aussi les échanges, discussions et autres plaisirs.

La première année, en 2015, ce fut pour moi une découverte du monde de l’imaginaire et de ses acteurs – « Aliens, Vaisseau et Cie » venait alors tout juste de paraître quelques mois plus tôt – et de grands moments aux côtés de Philippe Caza, un monstre sacré extraordinaire de gentillesse et d’érudition (j’avais eu la chance de me retrouver près de lui lors de la convention SF de cette même année).

La troisième année, en 2017, il y eut bien des chamboulements. Les moments forts furent les lectures publiques et musicales ainsi que la table ronde sur la SF et les exoplanètes ; pour le reste, les rencontres lecteurs n’ont pas été au rendez-vous pour les « Mondes de Quirinus » qui venaient de prendre vie. Heureusement, s’y ajoutaient de superbes souvenirs humains et de rencontres, dont les tout premiers échanges avec Jérôme Citerne, l’auteur de « Yabrir Service ».

La quatrième édition, en 2018, arrive quelques mois après la sortie de « Les Gueules des Vers », malgré la rupture avec notre éditeur des « Mondes de Quirinus ». Le salon a bien évolué et se bonifie, des dizaines de détails le montrent, l’ambiance est toujours extra et, comme les lecteurs sont au rendez-vous, je suis plus qu’heureux de pouvoir échanger avec tout le monde, retrouver les têtes connues, en découvrir de nouvelles…

Malheureusement, en dehors de la grande salle, je n’ai guère eu le temps de sortir, d’assister aux tables rondes, aux concours de cosplay, etc. trop pris sur le stand, que j’ai partagé avec Jérôme Citerne – ce qui a permis quelques belles tranches de rires. Mais aussi par les échanges avec quelques éditeurs et quelques ouvertures qui se dessinent, des projets qui se font.

Retour sur Terre le dimanche soir, fort content et prêt pour une prochaine édition.


D'ici l’an prochain, il y aura quelques événements : ce seront le 6ème salon de Morières en octobre, le Toulouse Game Show en décembre, le salon de Péron en janvier et celui de Thénac en mars. Peut-être quelques autres çà et là, mais j’en préviendrais alors.
Et, surtout, pas mal de projets d'écriture qui prennent corps et vie.

Si de votre côté, vous avez été de celles et ceux qui n’ont pas eu peur de récupérer « Les Gueules des Vers » ou l’un de mes autres ouvrages, n’hésitez pas à me contacter et m’en donner votre critique ou ressenti.

En attendant, je renouvelle tous mes remerciements aux organisateurs et bénévoles des Aventuriales pour cette belle réussite.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les Gueules des Vers - Blanche n° 2166

Bientôt le 6e salon du livre de Morières-lès-Avignon