Articles

Petits étonnements d'auteur

Image
Comme n’importe quel auteur – auteur normal, devrais-je ajouter, car j’ai découvert que certains ne les supportaient pas – j’apprécie les critiques, qu’elles soient positives ou négatives, voire mieux les deux à la fois, les premières offrant de se rassurer – on n’a peut-être pas écrit quelque chose de trop nul – les secondes permettant de s’interroger, de regarder son texte d’un autre œil et, sans nul doute, de s’améliorer.
Mais, ces derniers temps, je m’aperçois, lors des retours négatifs que j’ai çà et là sur « Les Gueules des Vers », des retours chaque fois transmis en échange direct et non sur des blogs, forums ou autres sources, que les raisons que l’on m’avance en me disant que l’on n’a finalement pas aimé sont certaines fois liées… à des détails qui n’influent pas sur le récit ni sur l’histoire elle-même. Du coup, je me demande si les quelques explications que l’on m’a données l’ont été pour ne pas reconnaître d’autres difficultés qui me paraissent plus logiques : celles de n’av…

Retour des Aventuriales

Image
Comme chaque année depuis sa création – je vais ignorer mon absence involontaire lors de la 2e édition de 2016 –, participer aux Aventuriales se révèle une grande source de plaisir par l’ensemble des heureuses rencontres qui y surviennent.
Pour ce cru 2019, j’ai usé mon fond de culotte sur une chaise entre deux mondes et deux univers : celle du stand de Rivière Blanche pour les Gueules des Vers et SysSol, celle du stand de Pulp Factory pour Gerulf et SysSol. Je commence à songer de plus en plus à traverser une Gueule de vers, histoire de disposer d’un double comme Dick Hanson, ou d’user d’un avaleur pour connaître enfin un jumeau comme Gerulf.


Pourtant ce salon, chaque année, débute avec la même angoisse : celle de savoir si tout s’y passera bien – et encore, j’ai la chance de ne pas être dans l’équipe organisatrice. Chaque fois, je m’inquiète du samedi où assez peu de visiteurs s’arrêtent devant moi et acceptent de parler, d’échanger, même sans acquérir quoi que ce soit, et puis le dim…

Projets et écritures d'été

Image
Petit état des lieux en ce début de juillet 2019.

Vu mes changements de situation et donc d’activités, puisque j’ai décidé de faire la bascule et de ma consacrer à l’écriture au lieu de l’informatique, je vous livre un état d’avancement de mes projets 2019. Commençons par le…  Côté romans : En débutant, comme il se doit, avec l’Univers de SysSol (univers que vous pouvez retrouver en détail sur mon site depuis quelques semaines) :

L’Enfer des Vers est achevé dans son avant-dernier version et se trouve en des mains expertes (l’angoisse du retour…) ; parution prévue et espérée pour décembre ou, au pire janvier, croisez les doigts. Le 3e volet est déjà entamé (2 chapitres écrits et scénario finalisé).Brain Yttrium (titre provisoire), nouvelles aventures de Gerulf, avance dans sa version 2 (15% de la reprise achevés) et devrait être en version « potable » (c’est-à-dire en V3) comme prévu pour les AventurialesMes contrebandières devraient, d’ici peu, être reprises et améliorées avec les ret…

L'Univers de SysSol

Image
Le site est achevé...
Il reste à corriger quelques coquilles et ajouter quelques liens çà et là dans les textes, mais tout est prêt...
Y compris la présentation de l'Univers de SysSol..
Si vous voulez en savoir plus sur cette univers, suivez ces liens :
Sa naissance et la conquête des planètes et satellitesLes grandes dates de son histoire de 2030 à 2160L'histoire et l'organisation de la SpatialeLes IA, les androïdes et robotsLes sciences, découvertes et la technologie dont les fameux phonecuff et l'holographieUn lexique des principaux termes utilisés dans les romans et nouvelles.


Site auteur

Image
Après moult tergiversations, j'ai décidé, en début d'année, de créer un site auteur, dont l'objectif serait de disposer d'une présentation plus statique et durable, et non des posts qui se perdent au fil du temps comme pour le blog ou sur la page FB que, de toute façon, fort peu de monde va voir.

En voici le lien :  https://jc.gapdy.fr

De quoi trouver bio, interviews rassemblées, présentation des livres, de l'Univers de SysSol, à savoir son historique*, les grandes dates, les aspects scientifiques et découvertes*, les termes et le lexique, ainsi qu'une présentation détaillées de la Spatiale*... J'y ajoute des articles et dossiers qui vont s'étoffer au fil du temps et qui sont, pour l'instant, partis des posts les plus lus de ce blog.
Les petits astérisques * pour indiquer que ces pages sont en cours de réalisation.

Imagina'livres 2019

Image
Week-end du 4 et 5 mai 2019, près de Toulouse
Salon d'Imagina'livres où je serais sur le stand de Pulp Factory avec "la Reine du Diable Rouge", mais où vous pourrez retrouver aussi Antoine Lancou et Patrick Lorin.

Prix d'entrée : 1 € et libre au-delà.
L'occasion de retrouver toute la collection des livres pulp, fantastiques et SF de Pulp Factory

Sans oublier de parler des nombreux autres éditeurs, auteurs et illustrateurs qui valent sacrément le coup et seront là.



Pour y aller, c'est à l'école de Danse "La clé d'échange".

SysSol, la création d'un univers.

Image
SysSol, c’est notre Système Solaire, c’est-à-dire un coin ridiculement petit et perdu dans un bout de notre galaxie qu’est la voie lactée. Ridiculement petit au regard de l’univers, mais gigantesque, titanesque même, en comparaison de nos dimensions humaines. C’est cette dualité qui m’a fait préférer écrire dans ce petit espace ouvert, plutôt que de rechercher une galaxie lointaine, plutôt que d’envisager d’être capable de traverser des milliers d’années lumières grâce à une technologie qui n’existe pas encore et qui n’existera peut-être jamais… Quoique… laissons nous une part de rêve.
Alors que j’achève la 3e relecture de « L’Enfer des Vers » et que j’avance dans « Brain Yttrium », la deuxième aventure de Gerulf, deux histoires qui se déroulent toujours dans SysSol, j’ai repensé à des questions que l’on m’a posées il y a quelques semaines et qui ont mené à une longue discussion : d’où tout cela est-il parti ? Quelles idées servirent de prémices dans cette limitation à notre seul syst…